Revenir au site

Se lancer en freelance, comment s’assurer pour assurer (et se rassurer) ?

 

 

 

 

 

Salut à vous, amis freelances, indépendants, professions libérales et travailleurs à votre compte !

Vous vous êtes enfin lancés comme freelance ? Félicitations ! C’est plutôt simple à faire quand on est bien conseillé : définir votre projet, choisir une structure juridique adaptée à ses objectifs et lancer votre activité !

Toutefois, une fois lancé, il faut s'assurer pour freelancer en paix. En tant que coach en assurances, je suis là pour vous accompagner dans vos démarches afin de développer votre activité sereinement.

Greg vous explique tout en 5 points. C’est parti !

1. « Et si je devenais freelance ? »

Vous êtes aujourd’hui nombreux à vous lancer dans le freelançariat.

Travailler à son compte offre des avantages : équilibre vie professionnelle/vie personnelle plus facile à mettre en place, des conditions de travail négociables et l’autonomie. Mais attention : cela s’accompagne nécessairement de quelques démarches afin de travailler et facturer vos clients en toute sérénité.

assurance freelance indépendant
2. Définir son business et sa cible

Une des premières choses avant de lancer est de définir votre cadre de travail :

  • Quelles sont mes cibles ? Quel est mon public ?

Par exemple, si vous êtes motion designer en freelance : “je conceptualise et je produis des productions graphiques destinées aux start-ups”. Plus votre projet et votre cible seront précis plus vous serez efficace.

  • Qui sont mes concurrents ?

Il est indispensable de savoir qui sont vos concurrents, leurs prestations, leurs cibles et ainsi se démarquer d’eux. Un bon freelance est un freelance qui observe !

assurance freelance indépendant
3. Quel statut juridique choisir ?

Une des démarches les plus pénibles est de définir le statut dans lequel vous souhaitez exercer votre activité. Travailleurs à votre compte, indépendant ou freelance, pour choisir le bon statut, il faut prendre en compte son chiffre d’affaire et ses objectifs.

  • La micro-entreprise : Beaucoup plus souple qu’une entreprise, elle permet de développer votre activité avec un régime fiscal, social et administratif simplifié. Elle paraît plus adaptée au moment du lancement de votre activité

  • L’entreprise individuelle (EI) : C’est une entreprise dirigée par une seule personne avec le statut de travailleur non-salarié. Même s’il n’y a pas de plafond pour les recettes, la gestion est plus complexe qu’une micro entreprise.

  • Être freelance en EURL ou SASU est plus complexe : vous devrez notamment rédiger des statuts, remplir un formulaire de création de société, publier un avis au journal d’annonces légales puis remplir un dossier au CFE. Peu adapté donc aux nouveaux freelances, ce statut convient mieux à un freelance expérimenté.

assurance freelance indépendant

4. Comment présenter son offre ?

Vous n’avez pas touché votre compte Linkedin depuis 2009 ? Comme dans le film le Parrain, c’est le réseau avant tout ! Comment présenter votre offre ? Travaillez votre blog si vous en avez un, il est l’outil de communication à privilégier ! Il marque votre présence sur le web et permet de nourrir vos réseaux sociaux.

Encore mieux, une présentation commerciale vous permet de communiquer autour de votre activité et de vos offres : un portfolio, des références, une grille de tarifs… Être freelance, c’est aussi convaincre sur votre travail et vos expériences !

assurance freelance indépendant

5. Quelle assurance choisir ?

Vous pensez qu’une assurance n’est pas utile ? Faux ! Entreprendre, c’est avoir l’audace de prendre des risques, et parfois, les risques nous dépassent. Une fois vos démarches administratives faites, pensez à souscrire à un contrat d’assurance, par exemple la responsabilité civile ou la protection juridique. Vous vous dîtes que vous n’en avez pas besoin ? Sûr ?

Avec une responsabilité civile vous êtes protégé des accidents qui peuvent arriver à une autre personne dans le cadre de votre activité. La protection juridique, quant à elle, met à disposition des assurés un conseiller juridique et prend en charge les frais de justice. On vous explique !

Vous êtes développeur ? Un plantage de serveur ou une erreur de codage sont vites arrivés. Vous êtes designer et les impayés s’accumulent ? Pour ce type d’incident, la protection juridique vous couvre au mieux afin de travailler sereinement !

Vous avez renversé votre bol de café au lait sur l’ordinateur de votre client ? Le remboursement fait mal... Vous êtes artisan indépendant et une personne s’est blessée accidentellement avec l’un de vos outils ? La responsabilité civile vous couvre là aussi !

assurance freelance indépendant

Vous n’êtes pas encore assuré ? Découvrez la protection qui vous va le mieux via ce questionnaire !

Dans freelance, il y a « free » ! Pour être totalement free dans votre nouveau costume de freelance, il faut être protégé des risques qui vont de paire avec vos nouvelles missions.

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK